Restaurer des Diapos

L’avènement du numérique à relegué au fond de nos placards nos vieilles diapos. Maintenant que les scanner à diapo et à négatifs sont de plus en plus accessibles, il est intéressant de se replonger dans nos armoires pour retrouver tous ces bijoux cachés. Malheureusement, bien souvent, une surprise de taille attend l’explorateur photographique : les diapos et négatifs ont été gâtés par les outrages du temps. Il est donc nécessaire de mettre la main à la pate pour les récupérer.

Il y a trois étapes à respecter pour restaurer des diapositives : sauvegarder, nettoyer, restaurer.

1/ Sauvegarder :

Première étape, scanner la diapo abîmée, pour éviter de la perdre définitivement en cas de pépin pendant le traitement : avec un scanner personnel qui peut scanner les diapos, on utilise la qualité maximum du maximum. On peut aussi emmener la diapo à scanner en labo photo, c’est tout à fait bon marché maintenant (moins de 3€). En plus, si on perd patience pendant le nettoyage, on peut toujours faire la retouche directement sur l’image scannée, (moins contraignant et possibilité de revenir en arrière).

2/ Nettoyer :

Préparer une bassine avec de l’eau additionnée d’agent mouillant aux proportions indiquées sur l’emballage (se trouve dans les magasins spécialisés en photo) ou avec une minuscule pointe de liquide vaisselle (ça ne doit surtout pas mousser). Enlever avec des gants en coton la diapositive abimée de son cache. Tremper le film dans la bassine. Après une minute de trempage, la frotter très légèrement, sans appuyer, avec une petite éponge en viscose (non pelucheuse). On peut comme ça enlever le « moisi ». Sortir le film de l’eau, le pincer entre l’index et le majeur et le faire glisser entre les doigts pour enlever l’excédent d’eau. Remettre le film dans le cache et glisser la diapo dans un support à diapo vertical (genre ceux qui vont dans les projecteurs) pour la laisser sécher, à température ambiante, sans souffler dessus.

3/ Restaurer :

Pour cette partie, pas de mystère. Les zones qui ont disparu du film à cause des effets de la moisissure ne reviendront pas. Il va falloir les ré-inventer ! c’est la partie chiante et trèèèèès longue de la restauration. Si les diapos sont Noir et Blanc, c’est « rapide » puisque de l’encre à repiquer et un scalpel suffiront : l’encre permet d’ajouter du noir, le scalpel de gratter la gélatine pour enlever du noir. Si les diapos sont en couleur, il faut ajouter un film de gélatine transparente et non teintée et peindre à l’encre colorée photo par-dessus. Pour enlever de la matière, c’est plus difficile puisque la diapo couleur est en trois couches superposées : par exemple, pour enlever du noir, il faut gratter la couche bleu, la couche rouge et la couche verte, et c’est impossible d’enlever une seule couleur si c’est une couche inférieure. Autant dire que cette partie de la restauration de diapo doit être confiée à un professionnel, au moindre doute.
Sinon, (et c’est la fana du numérique qui cause) on peut utiliser le scan de la diapo pour faire les retouches sur l’ordinateur, ce qui est beaucoup plus rapide et facile (du moins, quand on connait le logiciel photoshop).

Diffuser :
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos
  • services sprite Restaurer des Diapos